Hebdo 25 Haut-Doubs


A saute-frontière sur le chemin des rencontres

  • La Rencontrade est aussi un événement qui rassemble les générations sur ce chemin en devenir.
  • La Rencontrade est aussi un événement qui rassemble les générations sur ce chemin en devenir.
Entre France et Suisse, ce chemin se dessine peu à peu comme un trait d'union réservé aux mobilités douces qui se fondent parfaitement à cet environnement privilégié.

L’idée initiale du chemin de rencontre était, en Suisse, de créer entre les villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle, une voie de communication directe, commode mais surtout novatrice car réservée à la circulation non motorisée. A partir de 2010, l’intérêt du Lions Club et des collectivités publiques du Val de Morteau a donné une nouvelle dimension et un nouveau potentiel humain et touristique au concept qui a donc passé la frontière. Une association-soeur de celle née en Suisse a donc été constituée en France dans la perspective désormais de relier les deux pays, un objectif inscrit également dans les projets de l’Agglomération Urbaine du Doubs.

Ce chemin de rencontre est donc une voie de mobilité douce, en cours de réalisation entre la Chaux de Fonds et le Val de Morteau, d’où il se prolongera ensuite, dès Gilley, par le «Chemin du train» existant jusqu’à Pontarlier. A terme, il devrait présenter les caractéristiques d’une «voie verte», c’est-à-dire une chaussée publique, aménagée, à faible pente, séparée du réseau routier, accessible par les transports publics et exclusivement réservée à la circulation lente non motorisée pour les piétons et cyclistes notamment.
Il est original à trois titres: parce qu’il est transfrontalier, parce qu’il est complémentaire des voies de circulation existantes (routières, ferroviaire, pédestres, fluviale... alors que bien d’autres ont été réalisées «à la place de» voies désaffectées) et parce que c’est un projet lancé, animé par des gens de la région.

Un effort important et continu doit encore être déployé pour assurer le parachèvement de l’ouvrage ainsi que sa promotion permanente. C’est à quoi s’emploient les deux associations porteuses: veiller à une progression optimale de la réalisation, maximiser l’adhésion des populations, développer sa notoriété aussi largement que possible. Elles veulent aussi jouer un rôle actif d’animation du chemin de rencontre dans sa phase d’exploitation, et favoriser son intégration dans la réalité quotidienne de la région, au bénéfice d’une approche extensive de la promotion régionale. Il dispose en effet d’un remarquable potentiel promotionnel à de multiples niveaux: économique, sanitaire, socioculturel… Il s’agit de le valoriser efficacement.

 


Rencontrade le 6 juin

« la Rencontrade, une journée festive annuelle, conviviale, originale, donne rendez-vous entre Montagnes neuchâteloises et Haut-Doubs pour «prendre le temps», et du bon afin de découvrir ce chemin » explique Elisabeth Larteau, l’une des responsables de l’association française. « La 6ème édition est fixée au dimanche 10 juin 2018 avec point d’arrivée et de ralliement à la halle de sport des Brenets » poursuit-elle en insistant sur les objectifs de ce rendez-vous : « apprécier les avantages de la mobilité douce, se familiariser avec l’idée qu’elle est aussi praticable pour les déplacements quotidiens, ainsi que découvrir ou redécouvrir le patrimoine régional naturel et bâti en visitant quelques-uns des multiples trésors méconnus qui jalonnent ce territoire ».

Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Des adolescents moins endurants

Nos enfants et adolescents ont perdu 25% de leurs capacités cardio-pulmonaires en 40 ans.
Publié le 23/04/2018

Sauvons notre patrimoine !

Publié le 23/04/2018


Bloc-notes

Thé Dansant

Publié le 08/03/2018


Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales