Hebdo 25 Haut-Doubs


Attention, plante dangereuse.

  • Aussi belle que dangereuse.
  • Aussi belle que dangereuse.
Comme elle est jolie cette plante aux fleurs blanches ...

Mais comme elle est dangereuse ! Du haut de ses presque 4 mètres, la grande Berce du Caucase cache bien son jeu. On la croirait inoffensive avec ses ombelles blanches et pourtant, la toucher pourrait s'avérer dramatique.

En cause ? Sa sève qui, au contact de la peau et sous l'effet du soleil, libère une toxine qui provoque des cloques brunâtres et douloureuses.

La grande berce du Caucase est un véritable poison pour l'environnement et l'homme. Elle se répand comme une traînée de poudre et se trouve majoritairement sur les bas-côtés des routes, aux abords des rivières, dans les terrains vagues et les prairies et, encore plus problématiques, près des jardins publics. Les enfants sont souvent tentés de la cueillir et de la porter à leur bouche pour en faire des sarbacanes. Il est donc primordial de lutter contre la prolifération de cette plante venue tout droit d'Europe de l'Est. Pour vous en débarrasser, vous devez respecter quelques précautions. Dans un premier temps, ne touchez pas la plante à mains nues. Munissez-vous de gants avant de l'approcher. Coupez la plante sur la partie haute de la racine, à environ 10 ou 15 cm sous la terre. Un seul sujet peut produire des milliers de graines. Il est donc important de nettoyer l'endroit sur plusieurs années. Oubliez tous les produits phytosanitaires, elle est généralement résistante à tout ce que l'on peut trouver sur le marché. Ensuite, brûlez votre récolte, n'en faites pas de compost. A la fin de votre action, évitez la contamination par micro-goutelettes en nettoyant consciencieusement vos vêtements et outils. La contamination par contact indirect n'est pas une légende.

Si jamais vous avez touché la plante, rincez immédiatement l'endroit contaminé à l'eau claire et au savon. Et surtout, évitez l'exposition au soleil les deux jours suivant le contact.

La floraison de la grande Berce du Caucase s'étale de juin à septembre. Cependant, elle reste dangereuse à l'état végétatif. Jardiniers, randonneurs, chasseurs et cueilleurs de champignons sont donc prévenus !


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

L'eau des baignades sous haute surveillance.

Les plaisirs de la baignade doivent se faire dans la plus grande sécurité sanitaire possible.
Publié le 16/07/2018



Bloc-notes

Acdtr Vtt dimanche 27 mai

Publié le 09/05/2018

Acdtr Vtt dimanche 27 mai

Publié le 26/04/2018

Concert de Printemps

Publié le 26/04/2018


Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales