Hebdo 25 Haut-Doubs


Cérémonie en mémoire de Toussaint Louverture

  • Toussaint Louverture
  • Toussaint Louverture
Dans les geôles du Château de Joux a vécu une grande figure anticolonialiste : Toussaint Louverture.

C’est un hommage à la mémoire de ce grand homme qui a été rendu ce samedi 7 avril au sein du fort, 215 ans tout juste après sa mort. Né en 1743 sur l’Île de Saint-Domingue, en Haïti, il est surtout connu pour avoir mené la révolte des esclaves contre les colons en 1791 puis pour avoir endossé le costume de général des armées françaises en 1794, faisant ainsi de lui le premier général noir de cette armée. Napoléon Bonaparte voulant rétablir l’esclavage, Toussaint reprit les armes contre cette décision. Mais il dut capituler en mai 1802 et le 7 juin de la même année, il rejoignit la France pour y être emprisonné. Dans le cachot du Fort de Joux, il souffrit de la rudesse du climat et il s’éteignit le 7 avril 1803. C’est à l’homme de combat et d’exception qu’ont rendu hommage les élus présents à cette cérémonie, au sein-même du château, en compagnie, notamment, du président de la CCGP, Patrick Genre. Un discours a suivi un dépôt de gerbe, devant une foule recueillie.

Dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, la compagnie Le Vent en poupe donnera une représentation de son spectacle dédié à la traite humaine, d’hier et d’aujourd’hui, intitulé « Cassez les chaînes ». Donné au Fort de Joux le 10 mai prochain, à 20h, l’entrée y sera libre et la réservation conseillée à l’accueil du château.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales