Hebdo 25 Haut-Doubs


Chatelot: les sirènes régulièrement testées

  • Le Chatelot est un barrage transfrontalier construit dans les années 50.
  • Le Chatelot est un barrage transfrontalier construit dans les années 50.
Si un jour le barrage rompait, les populations devraient évidemment fuir. Les systèmes d'alerte doivent donc être prêts au cas où...

Entre France et Suisse, le Barrage du Châtelot, construit de 1951 à 1953 est un ouvrage d'art aux dimensions impressionnantes. Encaissé entre les deux versants rocheux abrupts, il dispose d’une retenue d’eau qui peut atteindre une hauteur de 73 mètres. Cet hiver d’ailleurs, au plus fort des crues, il n’a pas manqué d’attirer les badauds, impressionnés par le spectacle tout comme le bruit assourdissant lorsqu’il laissait échapper le trop-plein d'eau. Accessible depuis la commune française du Barboux mais aussi depuis la Suisse, il est notamment possible d’admirer cet ouvrage depuis le hameau des Planchettes qui surplombe le barrage, et profiter d’un magnifique point de vue.

Mais comme toute construction de ce type, et d’autant plus depuis le drame de la rupture du Malpasset en 1959 près de Fréjus, il est sous surveillance et des tests sont régulièrement organisés pour vérifier que tous les systèmes d’alerte fonctionnent.

Les dispositions légales suisses imposent en effet des essais réguliers des sirènes "Alarme générale" et "Alarme-Eau" en aval de l’ouvrage. Ces tests sont prévus le mercredi 23 mai 2018 entre 13h30 et 15h30. Les habitants y sont maintenant habitués. Toutefois, le service de la sécurité civile et militaire précise que les riverains n'auront pas à se conformer aux consignes concernant l'évacuation de la zone menacée d'inondation.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales