Hebdo 25 Haut-Doubs


Gilley, un village typique au coeur du Saugeais

  • Le village bénéficie d'un environnement calme et privilégié.
  • Le village bénéficie d'un environnement calme et privilégié.
  • Au coeur du village, l'église et un habitat typique du Haut-Doubs.
La capitale économique de la République du Saugeais a de nombreux atouts qui séduisent certes de nombreux touristes mais comblent également les habitants très attachés à leur village où il fait si bon vivre.

La situation géographique de Gilley, situé entre 850 et 1050 mètres d’altitude, dans un environnement de moyenne montagne, permet un développement touristique été comme hiver. Le chemin du train, ancienne voie ferrée reliant Gilley à Pontarlier permet différentes balades en VTT ou à pied, sans oublier les nombreuses pistes de skis l’hiver ou les sentiers raquettes à proximité. L’étang du Cougnet permet également des très belles promenades autour de ses rives aménagées. Une carte de pêche peut être proposée pour les amateurs. L’ancienne voie ferrée a quant à elle été transformée en itinéraire de promenade de 20 km reliant Gilley à Doubs.

C’est un village où il fait bon vivre, au milieu des sapins et des pâturages vallonnés du Haut Doubs, un lieu idéal pour y vivre certes mais aussi où l’on vient avec plaisir faire du ski et des raquettes l’hiver et déguster le comté, les saucisses et jambons fumés des tuyés encore nombreux sur le secteur.

Un village de 1500 habitants fier de proposer un grand nombre de services à sa population des plus jeunes aux plus anciens, avec par exemple une micro-crèche, des activités périscolaires, une école maternelle et primaire, un centre de loisirs, un espace culturel, une maison médicale, une pharmacie, un foyer Adapei, une unité de vie sans oublier la présence de nombreux commerces de proximité. Un village très dynamique, avec une vingtaine d’associations représentées, associations sportives, patriotiques, de loisirs, associations culturelles, club du 3ème âge.

L’activité économique n’est pas en reste avec pas moins de 400 emplois dans la commune répartis en différents secteurs que sont l’artisanat, les travaux publics, le commerce, l’industrie et la filière bois. A ceci s’ajoutent une vingtaine d’exploitations agricoles, liées à une importante fruitière à comté.

Toutes les composantes d’un territoire rural avec des habitants attachés à leurs traditions et à leur cadre de vie. Comme en témoigne la République du Saugeais, une entité fédératrice à l’histoire pittoresque.

 


La République du Saugeais

Ce petit territoire de quelques kilomètres carrés rassemble onze communes, dont Gilley, capitale économique, et à peine plus de 4000 habitants soudés par une appartenance à la fois historique et folklorique : le Saugeais.

 

Rien ne semblait a priori faire de ce petit coin de Franche-Comté un monde à part, si ce n’est cet attachement de la population sans doute plus développé que partout ailleurs. En témoigne la boutade de Georges Pourchet, patron de l’Hôtel de l’Abbaye en 1947 lors d’une visite du Préfet. Il lui demanda son laisser-passer pour entrer en « République du Saugeais »…Surpris mais amusé l’édile répliqua qu’une République se doit d’avoir un Président et il nomma sur le champs Gabriel à la tête de ce micro-état factice et autoproclamé ! Le premier des Saugeais présida aux destinées de son territoire jusqu’à son décès en 1968.

 

La nouvelle présidente, Gabrielle Pourchet, élue à l’applaudimètre pour succéder à son mari, va considérablement développer le concept et le médiatiser. Durant ses trente-trois années de représentation du Saugeais, elle répondra à des milliers de courriers, parrainera des centaines de manifestations locales, sera présente partout et par tous les temps dès qu’il est question de faire parler du Saugeais et des saugets, les habitants des lieux. Pendant toutes ces années, la République se développe et se dote de tous les attributs institutionnels nécessaires : un hymne à la gloire des gens d’ici, des billets de banque, un drapeau, un blason, un timbre…sans oublier les incontournables laisser-passer. La République du Saugeais poursuit aujourd’hui son aventure avec aux commandes Georgette Pourchet, la fille du fondateur.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales