Hebdo 25 Haut-Doubs


La gastro-entérite ne faiblit pas


S'il est bien une maladie hivernale que l'on redoute particulièrement, c'est la gastro-entérite.

Le mal de tête s’installe et s'amplifie. Nausées et vomissements s'invitent alors, accompagnés de diarrhée et crampes intestinales. Une petite fièvre pour couronner le tout et vous voilà cloué au lit avec une gastro-entérite, probablement induite par le norovirus, le virus le plus actif chez les adultes. Les jeunes enfants sont plutôt soumis au rotavirus, dans 50% des cas.

La maladie, en grande majorité virale, bien que très dérangeante, est anodine dans la plupart des cas. Elle peut toutefois s'avérer très dangereuse chez les personnes les plus fragiles, comme les personnes âgées et les bébés notamment. Souvent génératrice de déshydratation, il faut rester très vigilant aux signes propres à cet état : sécheresse de la bouche et de la peau, urines plus foncées que d'habitude, yeux creusés, irritabilité, crampes et dans les formes les plus graves, des évanouissements sont à craindre. Ne tardez alors pas à consulter ou à vous rendre aux urgences hospitalières si votre état se dégrade brusquement.

Il est possible de limiter la propagation de cette maladie hautement contagieuse, en appliquant certaines règles d'hygiène et de prévention. Tout commence par un lavage minutieux de ses mains, ou de celles de l'enfant malade. Savon,et eau claire sont les armes absolues contre la contamination. Des gestes indispensables après un passage aux toilettes ou le change d'une couche, avant la préparation du repas ou avant de manger. Il est également indispensable de laver rapidement les vêtements souillés par les vomissements ou les selles. Il en va de même pour les sols, poignées de portes ou tout autre élément la maison ayant été souillé. Un produit désinfectant, comme la Javel par exemple, est obligatoire. Ne partagez pas d'ustensiles de cuisine avec un malade (verres, couverts, ...), faites attention à ne pas mettre les brosses à dents dans le même verre, n'utilisez pas les mêmes linges de toilettes et enfin, autant que faire se peut, évitez tout contact physique avec une personne malade.

Pour les plus jeunes enfants gardés en collectivité, la contagion est quasiment inévitable et 95% d'entre eux contractent le virus au moins une fois avant l'âge de 5 ans. Depuis 2006, il existe un vaccin contre la gastro-entérite à rotavirus. Pris par voie orale, il se compose de 2 à 3 doses et peut être administré aux nourrissons dès l'âge de 6 semaines. N'hésitez pas à en parler à votre médecin.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2019 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales