Hebdo 25 Haut-Doubs


La nouvelle réglementation concernant les données informatiques entre en vigueur.

  • Le GRPD est entré en vigueur.
  • Le GRPD est entré en vigueur.
La nouvelle mouture du RGPD (Règlement général sur la protection des données) est entrée en vigueur ce 25 mai dans un silence plutôt relatif.

Depuis le 25 mai dernier, nos boîtes mails regorgent de messages parlant du RGPD et de la confidentialité de nos données informatiques. Mais qu'est-ce que c'est exactement ? Petit point sur cette nouvelle réglementation qui nous concerne tous.

Le DPMS (Data Privacy Management System) explique clairement les choses : "l’Union européenne a adopté une nouvelle règlementation portant sur la protection des données personnelles et de la vie privée. Et cette nouvelle règlementation sera applicable à partir du 25 mai 2018. Ce nouveau règlement a été mis en place pour remplacer la directive de 1995, adoptée avant la création des réseaux sociaux, du Cloud,du Big Data ou des objets connectés. En d’autres mots, une directive complètement désuète aux vues des évolutions technologiques.

Le GPDR (ou GRPD) vient réguler un monde où les données personnelles font l’objet d’un business florissant et où une protection des droits des citoyens devient plus une nécessité qu’un luxe."

Toutes les entités qui, dans le cadre de leurs activités commerciales, récoltent des données personnelles sur leurs clients vivant dans l'Union Européennes, sont concernées par ces nouvelles directives. C'est dire si elles sont nombreuses ! Les entités soumises au GRPD devront respecter de nouvelles directives : obligation d'information et de transparence, obtention du consentement d'utilisation des données, renfort de la sécurité et de la légalité du traitement de données, tenue d'un registre des traitements, obligation d'information en cas de violation et obligation de nommer un DPO (Data Protection Officer). Pour les citoyens, le GRPD offre un droit à la limitation des traitements, un droit à l'oubli et à l'effacement de données et un droit à la portabilité de données.

Les contrôles se renforceront et des sanctions parfois sévères pourraient être appliquées à toute entité ne respectant ce nouveau dispositf.

Mais ce procédé, loin d'être appliqué par toutes les entités concernées à ce jour, suscite de vives réactions. En témoignent les 12 000 plaintes déjà déposées à l'encontre de Google, Apple, Facebook, Amazon et LinkedIn qui aurait détourné le système à leur avantage en "forçant" les utilisateurs à accepter leurs propres conditions d'utilisation de données sous peine de devoir désinstaller le programme ou l'application.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales