Hebdo 25 Haut-Doubs


Retour sur le Salon International de l’Agriculture 2018

  • Des mets qui ont ravi les amateurs !
  • Des mets qui ont ravi les amateurs !
  • Bienvenue dans le Doubs !
  • La Montbéliarde, l'une des stars du salon.
  • Future star du Salon de l'agriculture ?
Le SIA (Salon International de l’Agriculture) a fermé ses portes à Paris Expo Portes de Versailles le dimanche 4 mars dernier. Les éleveurs, producteurs et agriculteurs doubistes qui avaient fait le déplacement ont quitté la capitale, avec, dans leurs bagages, les encouragements de Christine Bouquin qui les avait rejoints.

Ainsi, producteurs et chefs cuisiniers ont fait découvrir (ou retrouver pour certains visiteurs) les saveurs d’un terroir authentique. Les fromages, tels que le Comté, le Morbier ou encore le Mont d’Or, étaient à l’honneur, ainsi que les saucisses de Morteau et de Montbéliard, et autres délices charcutiers. La distillerie Emile Pernot, présente sur Pontarlier, a présenté son absinthe et la fontaine qui va avec. La maison Sauge, artisan du bois, concepteur et fabricant de jouets a organisé des animations à destination des visiteurs. Quant aux confitures de Pierre Chupinet  et les glaces de la ferme d’Aïssey, elles ont apporté une petite touche sucrée et délectable qui a ravi les pupilles des visiteurs les plus exigeants. Animations, promotion touristique, dégustations… ont ainsi permis de présenter les multiples facettes du terroir du Doubs.

 

La Montbéliarde a la cote !

Mais que seraient nos fromages sans le lait de nos Montbéliardes ? Ces vaches à la robe caractéristique, dite « pie rouge », fabrique un lait reconnu pour ses qualités gustatives indéniables. Son rendement est également excellent puisque sur une période de lactation d’environ 333 jours par an, elle peut fournir en moyenne 8 133 kg de lait. Belle performance ! Ce lait est alors utilisé pour de nombreux formages AOP, tels que le comté, le Morbier, le Mont d’Or pour nos montagnes mais aussi le Bleu de Gex, l’Abondance, le reblochon, le cantal, … Certaines des vaches présentes sur la foire ont été primées pour l’excellence de leur lactation. C’est le cas d’Ismeralda, venue tout droit du GAEC Bucher du Soleil Levant à Ecurey, lauréate dans la catégorie 3ème lactation et du prix de la meilleure mamelle adulte, de Gardiena du GAEC Laffly à Bouverans, lauréate dans la catégorie 6e lactation et de Jeanne, du GAEC Billod à Montlebon, lauréate du challenge national.

Le cheval comtois a également connu son heure de gloire avec le concours modèle et allures du cheval comtois qui s’est joué le mercredi 28 février. A noter que le pays maîchois est le berceau du cheval comtois, première race de trait et de loisir français. A ce titre, le département a souhaité apporter son aide à cette filiale en faisant l’acquisition d’un jeune étalon, ayant terminé premier du concours général agricole du Salon de l’agriculture 2017 à Paris ainsi qu’au Concours de la race 2017 à Maîche, nommé Emir de la Croix, issu du GAEC BART à Fertans et âgé de 3 ans. Au cours de la saison de monte (de mars à septembre), cet animal assurera des activités de reproduction dans le Haut-Doubs.

 

Les engagements du département auprès des agriculteurs

L’agriculture est une composante forte de l’identité du département. Les productions agricoles et agroalimentaires présentes dans le Doubs se caractérisent par une forte spécialisation en production laitière (82 %) valorisée, pour partie, en AOP fromagères (Comté, Morbier, Mont d’Or…) au sein de filières reconnues. De plus, Le Doubs bénéficie d’une dynamique d’installation et de renouvellement des générations soutenue, avec une augmentation de l’installation de jeunes agriculteurs. C’est pourquoi le Département a fait le choix d’intervenir auprès de cette filiale en conduisant plusieurs chantiers : participation à l’élaboration, par la Région, du Plan régional de développement agricole (PRDA),  partenariat unique avec la Chambre interdépartementale d’agriculture (25-90)et définition d’une nouvelle stratégie foncière départementale pour une déclinaison opérationnelle en 2018. De plus, la politique départementale en faveur de l’agriculture mènera les actions suivantes : coordination des politiques publiques entre la Région et le Département, participation à l’aménagement et à la mise en valeur de l’espace rural et périurbain, accompagnement des projets agricoles et agroalimentaires durables, promotion des filières locales et les circuits courts, notamment dans les cantines des collèges du Département via la plateforme Agrilocal25, accompagnement des professionnels en difficulté, veille sanitaire et garantie de la santé animale et appui aux structures et organismes au service du monde agricole. Montant global de l’enveloppe alloué au secteur : 3 400 000 €.


Les chiffres clés dans le Doubs

·         3 210 exploitations agricoles

·         5 938 actifs permanents

·         680 493 000 litres de lait de vache collectés (soit plus de la moitié de la production laitière de la région Bourgogne-Franche-Comté)

·         3 AOP fromagères : Morbier, Mont d’or et Comté

·         2 IGP (Saucisses de Morteau et de Montbéliard)

·         37 339 tonnes de Comté

·         9 062 tonnes de Morbier

·         5 323 tonnes de Mont d’or

(Sources : agreste novembre 2017)


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales