Hebdo 25 Haut-Doubs


SAINT-HIPPOLYTE: Inquiétude des donneurs de sang

  • L'EFS lance un appel au don avant le difficile mois de mai qui s'annonce.
  • L'EFS lance un appel au don avant le difficile mois de mai qui s'annonce.
Alors que les besoins sont toujours aussi nombreux, les petites amicales sont inquiètes quant au devenir des petites collectes qu'ils organisent.

L’amicale des donneurs de sang de Saint-Hippolyte a procédé à son assemblée générale dans une ambiance plutôt soucieuse. Un bilan peu rassurant sur le nombre de dons du sang a été dressé.

Le débat s’est orienté sur la nécessité de conserver un réseau bien présent dans les communes rurales comme ici, ce sur quoi a bien insisté le président de l’amicale, Emile Loichot, indiquant que l’EFS (Établissement Français du Sang) a tendance à favoriser les grandes structures et se ne déplace plus sous la barre des 50 donneurs. L’alerte est donc donnée, sachant que lors des 5 collectes de l’année, 59 à 77 personnes ont pris la peine de venir. Il faut donc non seulement maintenir mais encore renforcer ces chiffres.

Avec Didier Gaume, président de l’union départementale, le président de l’amicale a aussi fait part de son inquiétude sur l’augmentation des médicaments dérivés du plasma collecté contre rémunération à l’étranger.

Certaines personnes présentes lors de cette assemblée ont déclaré leur regret quant au poids de la phase administrative précédent chaque don. Emile Loichot a rappelé qu’il était important de s’entourer de précautions en matière de traçabilité pour rester sûr quant à la fiabilité et l’origine du produit prélevé.

La traditionnelle remise de prix a clôturé la séance récompensant plus d’une douzaine de personnes pour leur fidélité lors de ces collectes que tous espèrent voir durer. 


L'appel au don de l'EFS

L’Etablissement Français du Sang (EFS) lance un nouvel appel alors que les semaines à venir s’annoncent compliquées du fait notamment des jours fériés à venir en mai. Il faut donc anticiper. Il est nécessaire d’augmenter les réserves en produits sanguins dès à présent pour couvrir dans le temps les besoins des malades.

Pour aborder cette période sensible et pouvoir répondre aux besoins des malades, l’EFS vise 100 000 poches en réserve début mai, alors que le niveau est actuellement de moins de 75 000 poches, en raison notamment de l’impact des conditions climatiques de ces dernières semaines. Les donneurs doivent donc se mobiliser massivement pour anticiper et rattraper ce retard de 25 000 poches, dès aujourd’hui et dans les quatre semaines à venir.

 

Pour savoir où donner lors des collectes décentralisées ou prendre rendez-vous dans un centre de l’EFS : dondesang.efs.sante.fr


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales