Hebdo 25 Haut-Doubs


Une centaine de cerfs en cavale...

  • Les animaux de Vernierfontaine sont élevés pour leur viande vendue en boucherie.
  • Les animaux de Vernierfontaine sont élevés pour leur viande vendue en boucherie.
Une question demeure: qui a coupé ce grillage et pris le risque de voir ces animaux créer des dégâts sur les routes notamment?

À une trentaine de kilomètres de Besançon, l’élevage de cervidés de Vernierfontaine près d’Etalans a été victime de vandalisme. Toute une partie du grillage a été soigneusement découpée permettant la fuite de plus d’une centaine de cerfs et de biches. Seules quelques dizaines étaient restées dans le parc. Heureusement, une bonne partie des bêtes sont revenues dans la prairie par elles-mêmes quelques jours plus tard, sans provoquer d’accident de la circulation aux alentours. Après une semaine de cavale, près de cent animaux avaient rejoint leur enclos. Donc une vingtaine étaient encore dans la nature.

 

Afin de récupérer les derniers fuyards, la DDT a recommandé aux habitants et usagers de la région d’éviter les promenades pour ne pas effrayer les cerfs qui pourraient s’éloigner encore plus. Les chasseurs locaux ont aussi proposé de ne pas chasser dans cette zone. Le calme est en effet le meilleur allié en pareil cas pour ne pas effrayer les animaux. Le plus grand danger étant un accident de la circulation, de nombreux panneaux informent les automobilistes des risques de la situation et plus particulièrement sur la RN 57, nationale très passante et proche de l’élevage.

 

L’affaire a été prise très au sérieux par la Gendarmerie et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. Une enquête a bien entendu été ouverte pour déterminer les causes de la détérioration visant à libérer ces animaux d’élevage destinés à la boucherie.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales