Hebdo 25 Haut-Doubs


Une mini-entreprise au collège.

  • L'entreprise Soap'Art au grand complet nous présente ses savons.
  • L'entreprise Soap'Art au grand complet nous présente ses savons.
Ils sont neuf, tous en classe de 4ème au collège sainte Jeanne Antide de Labergement-sainte-Marie et ils ont créé leur propre mini-entreprise. Rien que ça !

Lorsqu'ils ont envoyé leur lettre de motivation à messieurs Jean Goisset, professeur de technologie et Pascal Lemaire, bénévole du projet, les collégiens savaient qu'ils ne le faisaient pas pour rire. "L'EPA, c'est du sérieux !" souligne Pascal Lemaire. Au programme : création de toutes pièces d'une mini-entreprise avec élaboration d'un produit. Pour ce faire, toute l'organisation d'une entreprise est mise en place : DRH, directeur technique, directeur financier, chargée de communication, ... Tous les postes ont été pourvus suite à des entretiens d'embauche, menés par les encadrants. "Chaque élève se positionnait sur le poste qui l'intéressait, explique Pascal Lemaire. Nous les avons mis en situation d'entretien et ils devaient défendre leurs motivations. Puis, une fois l'équipe formée, ils se réunissent chaque jeudi midi pour monter leur projet, selon leurs fonctions au sein de l'entreprise."

C'est ainsi que Stan, Ethan, Déborah, Ellia, Eloane, Coraline, Odin, Claire et Mathis se sont retrouvés à la tête de leur propre structure : "Soap Art". "Soap comme savon et Art ... comme art !"précise Ellia, chargée de la communication et du marketing. Le nom donne le ton : on parle bien de la confection de savons. "Après avoir échangé plusieurs idées, nous avions retenu deux projets mais le plus réalisable était celui des savons", précise Ethan, chargé de la production. Le principe ? En début d'année, ils ont récolté des restes de savonnettes, ou des savons d'hôtel non utilisés, qu'ils ont ensuite fait fondre et reconditionnés. Portés à minimum 60° (afin de tuer les bactéries encore présentes), les savons sont ensuite filtrés et mis en moules, achetés par l'entreprise. "Cela rentre dans le financier, détaille le comptable attitré, Odin. Tout a été calculé afin que le budget soit respecté."

Côté process, là aussi, tout a été savamment étudié, de la température de chauffe aux parfums et couleurs choisis. Il y en a pour tous les goûts. Il a fallu faire plusieurs essais avant de trouver le temps idéal et la quantité de produits nécessaires à l'élaboration de parfaites savonnettes. Sauf que le temps imparti est très court. La pause du jeudi midi, coupée par le rapide passage à la cantine, est tout juste suffisante pour tout faire : confections, marketing, étude de marché, élaboration du cahier des charges ... et préparation du grand rendez-vous régional qui aura lieu le 17 mai prochain aux Salines Royales d'Arc-et-Senans. 17 équipes issues de Franche-Comté présenteront leurs réalisations, de la façon qu'ils souhaitent. Ils se retrouveront notamment face aux collégiens des Augustins, de Pontarlier, qui défendront leur Dream'Ice, un porte-verre rempli de gel spécial qui maintient les liquides au frais, sans réfrigérateur. Ce que nos jeunes entrepreneurs recherchent avant tout, c'est la satisfaction d'avoir mené leur projet jusqu'au bout, loin de tout esprit de compétition. C'est donc sans stress qu'ils se présenteront face aux jurés le 17 mai prochain.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les articles de la semaine

Des adolescents moins endurants

Nos enfants et adolescents ont perdu 25% de leurs capacités cardio-pulmonaires en 40 ans.
Publié le 23/04/2018

Sauvons notre patrimoine !

Publié le 23/04/2018


Bloc-notes

Thé Dansant

Publié le 08/03/2018


Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales